Le matériel


Le jour J, ne vous laissez pas surprendre… Votre matériel de dessin doit être au complet et en ordre de marche, même s’il y a une chance sur deux pour que tout ça ne serve à rien!

Check-list complète ci-dessous:

Des crayons de couleur, bien sûr!

Ils vous permettront de faire les a-plats de couleur sur votre croquis, soit les parties les plus immédiatement visibles.

Préférez des crayons de qualité, quitte à réduire leur nombre. Ils seront plus faciles à tailler, plus résistants et plus confortables à utiliser. Dans les magasins d’arts graphiques, vous pouvez les acheter à l’unité et faire ainsi votre palette sur mesure. Les commerçants les plus accommodants vous laisseront composer une boîte personnalisée... Pensez, en choisissant vos couleurs, à pouvoir faire des dégradés…

Prenez l’habitude, en coloriant, d’appuyer suffisamment pour saturer la couleur, et évitez les effets « pastels », peu efficaces visuellement. Il y a toujours des élèves qui bricolent des dégradés en appuyant « un peu, beaucoup, passionnément… ». Rarement réussi!

Et évidemment, pensez à tout tailler la veille de l’épreuve…

Des feutres…

Leur usage est controversé, et certains professeurs les interdisent, pour éviter les catastrophes! Le problème du feutre, c’est qu’il est irréversible…

S’il est bien utilisé, le feutre apporte toutefois de l’élégance et de la lisibilité au croquis. Il est interdit pour les figurés de surface, mais permet de faire des figurés ponctuels et linéaires plus propres et plus précis. Il est particulièrement efficace pour « détourer » des figurés faits au crayon. Très utile aussi pour la toponymie.

Donnez la préférence à des feutres fins. La série « 88 », en 0,4 mm, dans une grande variété de couleurs, est une incitation à la débauche!

On peut aussi utiliser de gros stabilos, notamment pour les flux, mais les « fluos » sont interdits, c’est too much!

Un normographe.

Pour le prix de moins de 2 paquets de cigarettes, vous avez la possibilité d’acquérir l’outil qui vous permettra de faire des figurés ponctuels parfaits! LA différence ultime entre le croquis du cancre de base et celui d’un quasi-professionnel…

En vente chez les bons papetiers ou sur internet, avec de nombreux modèles, je recommande particulièrement le minerva n°46, c’est l’exemple du haut sur les 2 photos ci-contre.

On trouve aussi des curvigraphes, ou « pistolets », qui permettent de faire des courbes, des flèches, etc… sans que la main tremble. C’est un peu moins utile, et leur utilisation demande un peu de pratique.


On trouve désormais des Posca dans beaucoup de papeteries et dans tous les magasins d’arts pla. C’est l’outil génial qui permet de passer une couleur au feutre par-dessus un a-plat de crayons, sans que la couleur soit « avalée » par le fond! Avec ça, vous pouvez faire plein de figurés par-dessus un fond colorié. L’opacité dépend toutefois des couleurs, il faut faire des essais préalables pour ne pas avoir de mauvaise surprise. Et il y a une alternative au Posca: le Molotow (encore plus opaque, mais plus difficile à trouver…)

Et le meilleur pour la fin: le feutre-pinceau!!!


Seule réserve pour les Posca et les Molotow: le prix… C’est un peu cher… Mais de tous les outils de cette page, c’est le seul que vous utiliserez jusqu’au bout, pour décorer et personnaliser vos sneakers, vos sacs de sport, vos planches de surf ou de skate, vos coques de portable, etc… ça accroche sur tout, et c’est ultra-pop. Attention, il faut résister à la tentation de faire tout le croquis avec!!!  (Et il faut s’entraîner à le manipuler, ça ne s’improvise pas…)

Fonds de carte Méthodes retour à la liste des croquis